Call : +33 (0)232 22 65 12contact@feedback-management.fr

Structure du questionnaire

Le propos de l’enquête et le groupe auquel on s’adresse ont une grande importance pour déterminer quelle sera la longueur du questionnaire :

  • Si le groupe ciblé n’a pas une relation forte avec votre organisation et/ou le sujet de l’enquête (par exemple des enquêtes sur un site ou des enquêtes « pop-up »), n’espérez pas une grande dose de patience pour répondre à un long questionnaire.
  •  S’il s’agit d’une enquête interne, la volonté et la patience pour répondre seront plus importantes.

[notice]Evitez d’inclure des questions qui ne fournissent que des informations d’importance secondaire (« nice to know »). Il est recommandé de proposer des enquêtes courtes, plus fréquentes et reliées à des évènements concrets plutôt que de longues enquêtes moins fréquentes. [/notice]

Un moyen de réduire la taille du questionnaire est de charger des informations sur les répondants en même temps que l’adresse email afin de ne pas demander aux répondants des informations dont vous disposez et qui seront utiles pour l’analyse. Exemple de ce type d’information : le genre, l’âge, le type de client, le département, la région, etc.

L’ordre des questions n’est pas au hasard:

Démarrez le questionnaire avec des questions simples, de préférence sur le répondant lui-même, comme le genre, l’âge (si ces informations n’ont pas pu être chargées auparavant). Ensuite vous pouvez continuer avec les questions clés qui concernent le propos principal de l’enquête. Si certaines questions sont plus sensibles, posez-les à la fin du groupe de questions principales (voir le modèle ci-dessous).

Ordre des questions de l’enquête

Dans la dernière partie du questionnaire, optez pour des questions qui résument l’ensemble, par exemple une question ouverte qui offre l’opportunité au répondant de faires des commentaires ou de donner un avis plus général. En même temps, il est bon que les questions suivent une séquence logique, par exemple vous ne devez pas demander quel type de voiture conduit le répondant s’il a déjà répondu qu’il n’a pas de voiture. Un bonne structure de questionnaire doit le rendre fluide et rythmé, elle augmente aussi les chances d’obtenir des réponses aux questions les plus sensibles et les plus délicates.